Vodka : l’histoire de la boisson

Le début du Vodka remonte au 15ème siècle en particulier en 1431 en Russie. Cette boisson incolore alcoolisée à 40 degrés fut créée par un moine du monastère Tchudov à Moscou. Devenue tradition pour les russes, la Vodka ne se boit jamais seul. Après un toast deux à plusieurs personnes doivent boire cul-sec le verre de vodka.

La première recette de Vodka

Même si les autres pays comme la Chine ou la Pologne veulent se désigner pays d’origines de la vodka, le musée destiné à cette boisson montre qu’elle provient bien de la Russie. En effet, le moine Isidore du monastère Tchudov créé la première recette de Vodka dans les années 1430. Ce personnage légendaire venait de la Grèce mais à inventer sa fameuse boisson à Moscou dans le monastère de Tchudov. Étonnamment, Isidore le moine possédait un alambic pour la fabrication de la vodka.

Préparée à base de céréales comme le blé, le seigle et l’orge la vodka se faisait appelée « vin de pain » durant des siècles en Russie. Au début la teneur en alcool variait beaucoup entre 20 et 60 degrés.

L’état de Russie monopolise la vente de la vodka

Quelques années après son invention, le grand prince Ivan III décide de monopoliser la production et la vente du vin de pain. Les premières distilleries de Russie apparaissaient à cette époque. Désormais, l’argent de la vodka revient à la caisse de l’État. En 1533, la vodka était disponible uniquement dans les tavernes et les pubs. La Russie commençait également à exporter cette eau de vie dans plusieurs pays étrangers comme la Suède et le Livonie.

L’apparition du nom vodka

D’après les historiens, la dénomination « vodka » se révèle dans un décret d’Elizabeth premier en 1751. A cette époque les nobles pouvaient fabriqués eux-mêmes de la vodka fait-maison au contraire des sujets qui doivent acheter la vodka vendue par l’état. Le nom vodka n’est vulgarisé qu’au milieu du 19ème siècle.

C’est en 1894 que l’état russe brevette officiellement la vodka alcoolisée à 40°. Elle est filtrée à travers le charbon pour donner une vodka nationale russe.

Selon les récits, le chimiste Dimitri Mendeleïev n’a jamais créé de recette de vodka. Il a plutôt contribué à définir l’équilibre de volume idéal entre l’eau et l’alcool pour cette boisson alcoolisée. La recherche de Mendeleïev était validée ayant pour résultat final 60% d’eau et 40% d’alcool.

Durant la première guerre mondiale, le gouvernement russe décide d’interdire la production et la vente d’alcool. Mais cette loi est levée en 1924.

En guise de conclusion voici une liste non exhaustive de la tradition liée à la consommation de vodka. Les russes respectent encore cette première tradition. Les retardataires doivent boire un verre de pénalité. Dans le temps le verre pour retardataire avait une capacité de 1.5l. Les russes en également l’habitude de boire la vodka à cul-sec puis de renifler du pain ou des cornichons malossol pour faire passer le goût. Enfin sachez qu’il n’existe pas de vodka sans alcool.

histoire-vodka