Les soucis rencontrés par les familles recomposées

La famille recomposée, c’est un phénomène très fréquent actuellement. Cela touche presque 10 % de la totalité des familles en France. Il s’agit de la formation d’un couple dont chaque côté a des enfants issus de la précédente union. De ce fait, des enfants qui n’ont aucun lien de sang sont contraints de vivre ensemble, des demi-frères et des demi-sœurs sont obligés de partager le même toit avec des beaux-parents. C’est un type de cohabitation où l’on sent parfois des déséquilibres.

Quel souci ont-elles les familles recomposées ?

Les relations entre chaque élément de la famille recomposée peuvent être problématiques et ne font qu’aggraver les souffrances dissimulées. Des doutes s’enchevêtrent dans votre tête sur comment aimer des enfants qui ne sont pas les vôtres ? Comment conquérir leur cœur et vous faire respecter, sans être considéré comme un kidnappeur d’amour ? Comment entamer la première relation ? Ou que ferez-vous pour leur éducation ?

En fait, la famille recomposée est un jeu de relations très alambiquées et à risque. Plusieurs formes de discordes peuvent apparaître comme l’enfant et le nouveau conjoint, l’enfant et la nouvelle famille recomposée, le parent et le nouveau conjoint.

En outre, il est possible de constater qu’il y a des risques de traitement inégal entre les enfants du nouveau conjoint et des siens. C’est une source classique de conflits au sein de la famille recomposée.

Les différents domaines de conflit dans une famille recomposée

Le domaine de conflit le plus courant au sein d’une famille recomposée s’annonce l’autorité. Il est à noter que là, l’autorité des beaux-parents n’est pas permise. Ce qui offre aux enfants, surtout les plus âgés, l’opportunité d’outrager le beau-père ou la belle-mère de façon légitime. Mais ce qui est pire, l’ex de leur père/mère traîne derrière pour leur venir en aide. Le fond des discussions se trouve parfois sur le plan de droit de garde ou de finances. Les familles recomposées sont des sources très productives de rivalité.

En outre, les guerres entre enfants issus de mariages différents ou entre les enfants du couple ou encore enfants adultérins est un phénomène très exacerbant.

Il est également possible que l’enfant veut l’amour de ses deux parents. Parfois, il veut encore plus d’affection de celui avec qui il ne partage pas la grande partie de sa vie. A ce titre, l’enfant ne veut emblématiquement pas révoquer la mère ou le père qui n’est pas là, en acceptant d’établir un lien affectueux avec sa belle-mère ou son beau-père. Certains mômes osent même penser que s’ils ont fait cela, c’est en quelque sorte le sentiment de l’amour enlevé à son parent naturel. Cela affirme le comportement de rejet, de révolte, d’agressivité et d’indifférence qui peuvent apparaitre.

Il se peut également que la mère ou le père de chaque côté prend la défense de son enfant quand l’autre voudra le gronder, aucun des deux ne trouveront pas leur place de beaux-parents.

Bref, les relations sont souvent difficiles pour les familles recomposées. Même si entre le couple, tout se passe pour le mieux, ce sont les enfants qui posent problème.

Familles-recomposees-soucis